fbpx

Notre blog

Quel prix pour une mutuelle senior ?

 

L’actualité nous le montre quotidiennement, hommes et femmes d’aujourd’hui peuvent être en parfaite santé au premier abord, ils ne sont pas à l’abri de soucis inattendus pour autant.
Parce qu’un étudiant de 20 ans, un salarié ou un retraité dans la soixantaine ne vivent pas de la même façon, et n’ont de fait pas les mêmes besoins, il est primordial d’être bien couvert à tous les âges de la vie pour éviter des complications parfois dramatiques.
Mais pourquoi passer par un courtier afin de dénicher le meilleur contrat ? Le marché de la couverture médicale complémentaire est l’un des plus concurrentiels et complexes qui soient. Et, à tarifs et prestations en apparence identiques, toutes les offres ne se valent pas…

Une population vieillissant inexorablement

En France comme dans l’ensemble des pays développés, les dépenses des régimes d’assurance-maladie, c’est-à-dire la couverture médicale de base, explosent depuis le début des années 2000. En cause, le vieillissement de la population suite aux progrès de la médecine, permettant de soigner des pathologies autrefois incurables, cela de plus en plus tôt.
Si le confort de vie des intéressés y a grandement gagné, cet allongement de la vie, qui a entraîné l’essor de nouveaux besoins, a aussi un coût qui se répercute sur le reste de la population, en premier lieu les actifs. Ce qui impose de faire des choix, d’où répercussion sur le prix d’une mutuelle senior.

La tendance est, concrètement, à une diminution dans la prise en charge de certaines prestations type consultations ou médicaments, voire déremboursement total d’actes. Les choses devraient peu évoluer dans les années à venir. Il faut tenir compte dans le même temps que certains professionnels pratiquent toujours le dépassement d’honoraires.

Senior, oui… mais à partir de quand ?

Le grand âge, le troisième âge… quels que soient les mots donnés à cette catégorie de population, il faut pouvoir la délimiter, avant de la quantifier.
Chose d’autant plus difficile que les frontières en sont instables, les pouvoirs publics incitant de plus en plus les actifs à prolonger leur vie professionnelle, afin de maintenir un système de pensions équitable et performant. L’équation « senior = retraité » telle que nous la connaissions jusqu’à présent, se trouve de plus en plus mise à mal…

Classiquement, le seuil retenu est toujours à 60 ans. Mais certain(e)s seront jeunes dans leur corps et la tête plus longtemps, aussi n’est-il pas irréaliste de pousser jusque 65.

Une mutuelle spéciale senior, nouvelle ségrégation… ?

Qu’on le veuille ou non, le corps ne réagit pas de la même façon à 20 ans que la soixantaine passée, face aux petits bobos et gros pépins du quotidien. Consultations en médecine spécialisée de plus en plus fréquentes, médicaments de plus en plus onéreux, renouvellements rapprochés, séjours en structures adaptées à prévoir…
Les complémentaires santé en tiennent nécessairement compte dans l’établissement de leurs gammes de prestations, s’adaptent au public ciblé en éliminant les garanties inutiles, renforçant d’autres, ce qui influe sur le prix d’une mutuelle senior.

Que vous choisissiez de démarcher un groupe en direct, en ligne, par téléphone ou agence, ou confier cette démarche à un professionnel comme le courtier (ce que nous vous conseillons, nous y reviendrons par la suite !), n’oubliez pas que vous restez seul maître à bord.
Une aide extérieure peut vous aider à affiner votre cahier des charges, vos choix selon besoins et budget. Ce qui n’est pas anodin, sachant que la fin d’activité signifie souvent, une perte conséquente de revenus.

Critères pertinents à prendre en compte

  • En premier lieu, interrogez-vous sur vos antécédents personnels et familiaux : êtes-vous un patient à risque et, si oui, à quel niveau ?
    Voici quelques points à étudier, souvent très mal remboursés par le régime général d’assurance-maladie, donnés à titre purement indicatif. Le prix d’une mutuelle senior en découle directement.
  • Optique/ophtalmologie – rares sont les gens pouvant se passer, à un certain âge, d’une paire de lunettes, voire correction de la cataracte (opération de plus en plus courante)
  • Prothèses auditives
  • Dentition – couronnes, etc.
  • Hospitalisation – maladie, accident, chute ? Voilà qui n’arrive pas qu’aux autres et, même de courte durée, la prestation ne comprend pas que le forfait journalier…
  • Perte d’autonomie.

D’autres postes sont envisageables.

  • Cures thermales – affection respiratoire, troubles digestifs… ? Rien de tel que campagne, mer ou montagne pour recharger ses batteries, au grand air et au calme !
  • Obsèques – encore taboues dans nos sociétés occidentales contemporaines, certaines complémentaires proposent une prise en charge des formalités

Vérifiez bien les conditions et clauses figurant au contrat.
Certains assureurs, suivant en cela une pratique issue du monde bancaire lors de l’octroi de certains prêts, imposent en effet de remplir un questionnaire médical intrusif avant toute adhésion. L’objectif est d’écarter les assurés potentiellement à risques, souvent au-delà de 65 ans…

Un courtier sérieux est à même de vous renseigner sur ce point important, tout comme il abordera un autre critère délicat… le délai de carence.
Si remplir un bulletin d’adhésion, le retourner et recevoir sa carte de mutuelle ne prennent que quelques jours, il n’en va généralement pas de même pour bénéficier des garanties stipulées, l’attente pouvant se chiffrer en mois. Mieux vaut y penser avant de vous engager…

Montant des remboursements et délais de règlement sont enfin à prendre en considération, certaines complémentaires plafonnant leur participation, à un nombre d’actes à l’année limité.

Si vous êtes jeune retraité(e), peut-être souhaitez-vous conserver la couverture dont vous bénéficiez en activité, ce qui peut réduire le prix d’une mutuelle senior. La loi Evin de 1989, confirmée en 2016 l’autorise, mais ce n’est sans doute pas la démarche la plus judicieuse. Un rattrapage de cotisations, lissé sur plusieurs années, est en effet opéré. En revanche, avec un conjoint plus jeune…

Le courtier, un professionnel rompu à l’art de la négociation

Le courtier est un intermédiaire spécialement formé, agissant de manière tout à fait impartiale selon vos directives.

Confier la réalisation de votre dossier à Courtiers for you, expert en la matière sur l’Hérault, vous apporte les garanties suivantes :

  • Gain de temps par simplification des démarches. Vous ne passerez plus des heures au téléphone ou derrière votre écran d’ordinateur, voire boîte aux lettres, à scruter l’arrivée de devis. Nous nous occupons de tout jusqu’à la signature !
  • N’étant pas directement vendeur, mais agissant pour votre compte et sur vos indications, pas de clauses cachées, abonnements ou services inutiles. Aucuns frais annexes ou commissions, ceux-ci restants à la charge de la mutuelle que vous aurez choisie !
  • Courtiers for you n’est affilié, et n’entretient d’accords préférentiels avec aucun groupe en particulier. Nous effectuons en revanche des recherches dans notre vaste base de données, comportant plus de 30 noms parmi les acteurs les plus renommés du secteur. Parce qu’un grand choix de partenaires est gage de concurrence, le client final, à savoir VOUS, en sort inévitablement gagnant !

Vous êtes ainsi toujours certain de faire le bon choix concernant le prix d’une mutuelle senior, celui du compromis idéal entre services de qualité et proximité au meilleur coût, c’est-à-dire un budget maîtrisé pour préserver votre pouvoir d’achat.

Mais en préambule, pourquoi ne pas utiliser notre comparateur en ligne, qui vous donnera déjà une idée de notre savoir-faire, avant de nous rencontrer le cas échéant ?

À lire également

15/11/2020

Quels sont mes droits de résiliation pour mes contrats d'assurance ?

01/12/2020

Comment payer sa mutuelle moins cher ?

01/04/2019

Du nouveau au 1er avril pour vos remboursements santé